association nationale des visiteurs de prison

Renouvellement de cotisation

Visiteur de prison ou visiteur accompagnant

Visiteur de prison

La mission

Le visiteur a pour objectif, par ses visites, à rompre la solitude des personnes détenues, leur offrir un lieu de parole libre et neutre, une écoute et un soutien. Le visiteur n’est pas mis au courant de la raison qui a conduit la personne en prison. Son objectif est d’apporter une aide grâce à une relation de confiance avec la personne qui lui est attribuée par le SPIP (Service Pénitentiaire d'Insertion et de Probation) de l'établissement. Chacune des parties est libre de mettre fin à la relation à tout moment.

L’agrément

Pour être visiteur, il faut avoir entre 18 et 74 ans et être agréé par l’Administration pénitentiaire. L’agrément est attribué pour un établissement et une durée de deux ans renouvelable.
Le processus est le suivant :

  • Rencontre avec le correspondant ANVP de l’établissement,
  • Rencontre avec le responsable local du SPIP de l’établissement (Service Pénitentiaire d’Insertion et de Probation) qui donne son accord à la poursuite du processus,
  • Etablissement du dossier et lancement de la demande
  • Enquête administrative (plusieurs mois)
  • Attribution de l’agrément et démarrage des visites.
  • Texte de référence : Circulaire de la DAP du 2 août 2007 relative à la procédure d’agrément des visiteurs de prison

Quelques mois avant l’échéance de l’agrément, un renouvellement est à demander à l’Administration pénitentiaire, pour une nouvelle période de deux ans.

A noter qu'en cas de délai d'agrément supérieur à 2 mois, une autorisation temporaire peut être octroyé au postulant pour un maximum de 6 mois.

AdobeStock_255166744.jpeg

AGIR AVEC L’ANVP

Vous souhaitez apporter votre soutien et votre aide à un détenu ?

Actualités

BESOIN D’EN SAVOIR PLUS ?

N’hésitez pas à consulter notre FAQ
ou posez-nous vos questions via notre formulaire de contact

AdobeStock_299187455.jpeg

Visiteur accompagnant

La mission

L’objectif de l’accompagnement hors les murs est de représenter une référence, un soutien pour que la personne accompagnée se détermine, engage des démarches pour qu’à la fin de sa peine, elle soit pleinement à même de vivre dans la société dans la meilleure harmonie possible.

En sus des échanges et de la relation qui sont du même type que ceux mis en œuvre dans la visite en détention, le visiteur accompagnant peut agir pour soutenir la personne accompagnée dans des démarches administratives, la recherche de logement, de travail… tout en gardant la distance nécessaire.

L’agrément

L’agrément est du même type que celui du visiteur de prison, et suit le même processus.

NOS PARTENAIRES