association nationale des visiteurs de prison

Renouvellement de cotisation

FAQ

Dans quel cadre s'inscrit la mission spécifique des visiteurs de prison ?

Il s’agit de respecter un cadre co-construit entre l’ANVP et l’administration pénitentiaire, décrit dans la charte et le code de déontologie, et précisé par des articles du code de procédure pénale. D'autres articles dont l'ensemble est repris ici, traite de la prise en charge, de l’agrément, des relations avec l’administration pénitentiaire et des contacts avec les personnes détenues.

Outre ce cadre défini d’intervention en détention, choisir ce bénévolat en intégrant une association telle que l’ANVP vous permet de bénéficier d’un cadre, d’une protection, d’une vie associative riche, et nécessite d’adhérer à nos valeurs et à notre projet associatif.

Choisit-on les personnes que l'on visite ?

C’est le SPIP (Service pénitentiaire d‘Insertion et de Probation) qui désigne au visiteur les personnes détenues demandeuses qui lui sont confiées, en fonction de critères d’appréciation des personnalités respectives des bénévoles et des personnes détenues.

Que recouvre la visite ?

Il s’agit d’entretiens réguliers :

  • hebdomadaires en maisons d’arrêt qui sont les établissements les plus nombreux et où les conditions sont les plus difficiles
  • bimensuels voire mensuel, en accord avec le SPIP et la personne visitée, en centre de détention et maison centrale

Ces entretiens permettent à la personne détenue de s’exprimer en toute liberté ; le visiteur est tenu à la discrétion sur les confidences qu’il peut recevoir.

L’objectif de ces visites est de faire prendre conscience à la personne détenue de ses richesses et de ses manques et de l’aider à bâtir un projet d’avenir cohérent et réaliste.

A la demande de la personne détenue, le visiteur peut faire un certain nombre de démarches qui sont énumérées dans la charte.

Qui a droit à être visité, où et comment se passent les visites ?

L’article 33 du décret du 30/042013 dispose : « La personne détenue peut bénéficier de l'action d'un visiteur de prison. L'entretien entre le visiteur de prison et la personne détenue dont il s'occupe a lieu en dehors de la présence d'un personnel pénitentiaire, dans un local aménagé à cette fin à l'intérieur de la détention.

Les visites ont lieu aux jours et heures fixées par le chef d'établissement en accord avec les visiteur-se-s. Ces dernier-e-s peuvent correspondre librement avec les personnes détenues dont ils/elles s'occupent, sous pli ouvert et sans autorisation préalable. »

Comment obtient-on l'agrément ?

Voir la page dédiée en lien en cliquant ici

Texte de référence : Circulaire de la DAP du 2 août 2007 relative à la procédure d’agrément des visiteurs de prison

Peut-on perdre son agrément ?

Le non renouvellement de l’agrément peut être motivé par la limite d’âge, son retrait par la faute grave ou le manquement aux engagements (absence prolongée, non régularité des visites, non respect du règlement intérieur de l'établissement, etc....).

Quel apport de l'ANVP pour devenir visiteur ?

L'adhésion à l’ANVP apporte au candidat le suivi de son dossier de demande d'agrément, soutien et accompagnement lors de sa période probatoire et tout au long de son engagement.

Quel apport de l'ANVP pendant l'exercice de l'activité de visiteur ?

L'ANVP organise des formations, des groupes de parole pour échanger sur la pratique de la visite, sur les difficultés rencontrées.

L'ANVP diffuse aussi à ses membres toute l'information disponible, en particulier le cadre de nos relations avec l'administration pénitentiaire, les nouvelles lois et règlementations en vigueur, une revue de presse thématique qui couvre les problématiques liées à nos missions...

Comment adhérer ?

L'adhésion porte sur une année civile. Elle peut se faire en ligne via les menus dédiés de notre site, ou en nous retournant ce bulletin d'adhésion.

NOS PARTENAIRES